Apparition dans des journaux Sri Lankais

Nous avons eu l’honneur d’apparaître sur des journaux Sri Lankais lors de notre voyage. Notamment lors de notre visite à la maison de retraite, les journalistes ont mis en avant que les filles de notre groupe portaient des saare, l’habit traditionnel Sri Lankais. Les jeunes Sri Lankaises ont tendance à délaisser le port de cet habit et c’était une manière de remettre en valeur le saare!

Voici les liens des articles rédigés en tamoul:

https://www.tamilwin.com/community/01/185958

www.tamilwin.com/community/01/185331

Ces apparitions ont permis de faire connaître notre mission à travers le Sri Lanka!

Publicités

La culture Sri Lankaise

Kilinochchi

Nous avons eu l’occasion de séjourner au Nord du pays où la population est tamoule. La religion prédominante est l’hindouisme. On a pu voir apprécier la culture tamoule maintes fois lors de notre voyage.

Accueil du ministre de l’éducation pour l’inauguration d’un nouveau batiment de l’école

Nous avons eu l’honneur de rencontrer (brièvement) le ministre de l’éducation de la partie Nord du Pays. A l’occasion de sa venue, l’école avait préparé une réception et décoré l’intégralité du site.

_DSC0395
Danseuses pour l’arrivée du ministre

 

_DSC0361
Décorations dans l’école
_DSC0407
Arrivée du premier ministre
_DSC0365
Intérieur du nouveau batiment

Manifestations tamoules dans la rue

Plusieurs fois lorsque nous faisions des trajets en bus, nous avons pu observer des manifestations tamoules.

DSC_2591

Batticaloa

Lorsque nous séjournions au Sud Est du pays nous avons eu l’occasion de nous rendre à un évènement hindous. Nous avons visité un temple et pu apprécier la musique et les danses réalisées.

_DSC0848

_DSC0904

La Mission Sri Lanka à Batticaloa

Nous avons passé la fin de notre séjour au Sri Lanka dans la région autour de Batticaloa. Bala, un Sri-Lankais vivant en France a proposé de financer notre présence à Batticaloa afin que nous intervenions dans différents orphelinats et différentes écoles sur place. Nous étions ainsi logés chez Tharsan, un professeur des écoles Sri Lankais qui nous a acceuillis dans sa maison.

Notre mission sur place

Chaque jour nous partions pour intervenir dans un orphelinat ou une école différente. Nous nous déplacions en bus et les trajets étaient parfois très longs (plus de deux heures) car soit nous voulions accéder à des zones reculées pour lesquelles l’accès était compliqué par les trous dans la route qui n’était pas goudronnée ou alors nous nous rendions loin au sud de l’île par exemple.

Les activités étaient les mêmes que celle que nous avions proposées au Nord à Kilinochchi. Les cours étaient également les mêmes avec bien entendu une adaptation au niveau des élèves, qui était globalement inférieur notamment en anglais ce qui rendait la communication plus difficile.

Des habitants avec un accès limité aux ressources

Le Sud-Est est une région très pauvre et nous avons pu le constater lors de nos interventions. En effet, le matériel dont les enseignants disposent est rudimentaires notamment en sciences où ils ne possédent aucun kit scientifique pour montrer les expériences aux enfants. Par ailleurs ils n’ont pas accès à l’électricité dans les écoles et les ressources en termes d’eau et de nourriture sont extrêmement limitées ce qui rend l’attention à l’école bien plus dure pour les enfants.

Les maisons à proximités des écoles ne sont pas en dur mais en terre et presque aucun foyer n’a accès à l’eau et à l’électricité. Un des défis majeurs pour la région est de résoudre ce problème d’accès aux ressources.

Nous avons été extrêmement touchés par les conditions de vie des habitants de cette région et une des missions principales de la mission Sri Lanka 2019 sera de leur apporter notre aide humaine et surtout matérielle.

Nous avons eu l’honneur de rencontrer le préfet de la région Sud-Est. Celui ci nous a exposé les problèmes rencontrés par les populations de sa région avec notamment l’accès aux ressources mais aussi les problèmes liés aux micro-crédits et à la montée de la violence. En parallèle, le tourisme permet à la région de se développer mais les moyens sont inégalement répartis et l’écart entre les plus aisés et les populations les plus pauvres reste immense. L’accès à une éducation de qualité pour les élèves des régions rurales reste limité et c’est un défi pour la région de réussir à apporter une éducation de qualité dans les régions rurales semblable à celle dans les villes.

_DSC0195
Jeu de cartes avec les enfants

La Mission Sri Lanka – Batticaloa 2019

La promotion 2021 est également motivée pour s’investir à Batticaloa! Les enfants de cette région ont besoin de moyens et d’ouverture et c’est ce que nous comptons leur apporter en y retournant cette fois ci plus seulement le temps d’une après midi mais pour plusieurs semaines afin de créer un réel lien avec eux comme ça a été le cas à Kilinochchi!

La pérennité du voyage

Cette année, l’IOSF veut étendre ses objectifs et voit les choses à long terme.

L’association réalise des voyages humanitaires annuels dans différents pays. Ce sont des élèves motivés qui partent effectuer de beaux projets mais qui, à chaque fois, n’ont malheureusement pas de suite. Il est difficile d’avoir un réel impact lorsqu’on effectue une unique action, certes longue, mais ponctuelle. Nous voulons donc changer cela à partir de maintenant : nous aimerions étendre notre projet sur les années à venir.

Cette année, nous avons organisé notre voyage sans passer par une organisation extérieure. Nous nous sommes donc mobilisés pour monter entièrement notre projet par nous même à partir de rien. Cela a demandé une stricte organisation et une constante implication de la part de chacun.

Nous sommes intervenus dans un orphelinat au nord du Sri Lanka, région qui a beaucoup souffert de la guerre civile et qui continue à en subir les conséquences. Nous voudrions donc que notre aide ne soit pas une goutte d’eau dans un océan mais qu’elle aboutisse à une vraie relation entre des étudiants ingénieurs de l’IOGS et les enfants sur place. Nous souhaiterions construire un partenariat durable entre l’école et Mahedeva Children Home. Les élèves de l’IOGS partiraient chaque année au Sri Lanka, à Mahadeva Children Home au mois de juin et continueraient la Mission Sri Lanka.

Nous avons déjà commencé à aller dans cette direction lorsque nous nous sommes déclarés en tant qu’association. En effet, jusqu’en 2018, nous n’étions qu’un club dépendant du BDE. Nous avons donc décidé de nous affranchir de cette dépendance afin de faciliter la mise en place de notre projet.

Tout au long de l’année, nous avons œuvré dans le but de pérenniser notre association et nous aimerions voir nos efforts récompensés d’ici quelques années.

La Mission Sri Lanka à Kilinochchi

Origine du projet à Kilinochchi et contexte économique et politique du Nord du Sri Lanka 

La Mission Sri Lanka est née grâce au réseau de l’un de nos membres, d’origine Sri lankaise, qui est une connaissance du directeur de trois orphelinats localisés dans la ville de Kilinochchi. Le pays a été touché par une guerre civile, de 1983 à 2009, opposant les Tigres de libération de l’Îlam Tamoul à l’armée Sri Lankaise pour l’indépendance du nord, territoire de la minorité Tamoul. Les civils furent les principales victimes de ce conflit qui causa plus de 70000 morts et plus de 140000 disparus. Ainsi, de nombreux enfants devinrent orphelins. Le pays s’ouvre aujourd’hui sur le monde, mais le nord du Sri Lanka peine à se développer car il porte encore les stigmates de la guerre. En effet, ce fut la région la plus durement touchée lors des ultimes combats remportés par l’armée Sri Lankaise.

Depuis la fin de cette guerre civile les régions au nord du Sri Lanka se sont moins développées et sont restées plus isolées tandis que le sud s’ouvre progressivement par le biais du tourisme et de la mondialisation. Aujourd’hui, la ville de Kilinochchi abrite trois orphelinats qui accueillent les enfants victimes de ce conflit.

Notre mission 

La Mission Sri Lanka à Kilinochchi consiste à aider les enfants des trois orphelinats (deux dédiés aux filles, et le troisième aux garçons). A l’issue de multiples échanges avec notre interlocuteur anglophone Jayanthan sur place nous avons compris que les besoins majeurs des enfants de l’orphelinat sont un regain de confiance en eux et de joie par le biais d’activités avec eux et finalement d’animer leur vie quotidienne avec le plus d’énergie et d’enthousiasme possible, les enfants les plus affectés étant ceux n’ayant plus leurs parents à cause de la guerre. Nous avons également participé le midi aux travaux manuels comme désherber les temples, enlever les mauvaises herbes du champ, ou encore installer les filets de volley (de 7h30 à 13h30).

Nous avons donc identifié des besoins humains et matériels :

Besoins humains:

  • Divertir les enfants souvent encore traumatisés par la guerre civile (par des repas type moulon organisés, activités artistiques…)
  • Leur proposer des activités sportives leur permettant d’avoir confiance en eux
  • Les éveiller à la science par des expériences ludiques, leur faire découvrir des métiers
  • Encourager leur pratique de l’anglais par nos échanges en anglais avec eux

Besoins matériels:

  • Besoin de peinture et d’équipements pour les arts plastiques
  • Besoin de matériel sportif (balles de volley, de football, filets de cages de foot, de volley)
  • Besoin d’équipements scientifiques
  • Utilité d’un vidéoprojecteur

Le but de la Mission Sri Lanka est donc de combler avec nos moyens ces besoins du mieux que nous pouvons.

Nous sommes restés trois semaines à Kilinochchi.

La Mission Sri Lanka- Kilinochchi 2019

La Mission Sri Lanka à Kilinochchi ne s’arrête pas cette année, elle continue avec la nouvelle promotion de l’IOGS la promotion 2021 qui plus motivée que jamais compte reprendre le projet et le porter encore plus loin avec plus de financement et plus de préparation pour avoir un impact encore plus grand sur les enfants et créer un réel lien entre notre association et les orphelinats au Sri Lanka.

 

Nos dons: financiers et matériels

Grâce à l’argent que nous avons récolté nous avons pu faire des dons sous différentes formes aux orphelinats que nous avons visités.

Dons matériels

Dans un premier temps nous avons fait des dons matériels:

  • du matériel sportif a été acheté: ballons de volley, balles de tennis, battes, filets de volley pour remplacer les anciens des orphelinats, maillots de sports, ballons de foot
  • du matériel de jeux manuels: scoobidoos, laine pour faire des pompoms, peinture, paillettes, pinceaux, feuilles cartonnées
  • du matériel scientifique: kits scientifiques, lentilles, pompe à eau
  • du matériel pour la géographie: cartes du monde, photos
  • du matériel pour l’anglais: des fiches d’anglais imprimées en grand format
  • des vêtements que nous avons récoltés dans notre école: on a organisé une collecte de vêtement à l’IOGS et nous avons reçu énormément de vêtements adaptés pour des enfants de tous âges.
  • Un rétro-projecteur de qualité et son écran

Nous avons tenu à acheter notre matériel (peinture, équipements de sports en grande partie et rétro-projecteur) sur place afin de favoriser l’économie locale.

Dons financiers

Avec l’argent qui nous restait, nous avons pu faire des dons financiers. Ainsi:

  • 1800 euros ont été donnés à l’orphelinat de Kilinochchi
  • 300 euros ont été donnés à l’orphelinat qui acceuillait des enfants handicapés
  • 900 euros ont été répartis entre les différents orphelinats de la partie Sud-Est que nous avons visités

Nous avons choisi de laisser le choix aux orphelinats sur l’utilisation de l’argent que nous leur avons donné. Ils savent au mieux ce dont ils ont besoin et on a pu témoigner sur place de toute l’attention qu’il porte aux enfants logés dans les orphelinats.

On tient une nouvelle fois à remercier tous nos donnateurs pour leurs dons qui font une réelle différence sur place et permettent aux orphelinats de s’accorder des dépenses comme de nouveaux coussins pour les enfants ou des nouveaux matelas qu’ils ne peuvent pas s’accorder en temps normal.

Le financement de nos actions

 

Durant l’année, l’IOSF a entrepris diverses actions afin de mener la Mission Sri Lanka dont une levée de fonds pour avoir un impact maximum sur place:

  • La création d’une cagnotte en ligne sur Leetchi.com (1964 euros récolés)
  • La co-organisation avec le Bureau des Sports de l’IOGS d’un Cross Humanitaire
  • la participation au concours de l’Association des Anciens de Supoptique
  • la sollicitation de Sponsors
  • La vente de gâteaux et l’organisation d’un repas dans l’enceinte de l’IOGS

Le Cross Humanitaire Edition 2018

Le Cross Humanitaire est une course organisée par le Bureau des Sports de l’IOGS ainsi que l’IOSF qui a pour but de financer le voyage organisé par l’IOSF. L’édition 2018 a eu lieu le samedi 10 mars et a rassemblé plus de 70 participants malgré la pluie.

Le cross convie non seulement les étudiants du plateau de Paris-Saclay mais aussi les étudiants des universités voisines. Par ailleurs les entreprises sont également conviées: leurs employés peuvent venir courir avec les étudiants afin de faire connaissance et de partager un moment convivial dans un cadre informel!

Une collation est offerte pour chaque coureur à la fin de la course.

Informations pratiques: La course a lieu sur le campus de Polytechnique, deux parcours sont possibles: 3,5 km et 7km!

L’édition 2018 a eu l’honneur d’être sponsorisée par Hamamatsu et Imagine Optics!

Grâce à eux ainsi qu’aux dons des participants nous avons réussi à récolter plus de 600 euros!

Afficheevenement2
Affiche du Cross Humanitaire édition 2018

Le concours des Anciens – 2018

Cette année l’IOSF a de nouveau candidaté à l’appel à projet lancé par l’Association des Anciens de Supoptique et a remporté 1000 euros pour le projet Mission Sri Lanka!

On remercie chaleureusement les membres de l’association des Anciens de Supoptique pour leur don!

Les Sponsors

Nos sponsors EasyStudies et EasySchool nous ont été d’une grande aide également! Avec une aide financière de 440 et 500 euros ainsi qu’une aide matérielle: un rétroprojecteur acheté sur place d’une valeur de 400 euros, nos sponsors ont été d’une aide considérable qui a eu un réel impact sur les enfants! Merci à eux, n’hésitez pas à visionner la page Sponsors de notre site pour en savoir plus sur eux!

La vente de gâteau

A chaque évènement de notre école, nous sommes présents pour vendre des gâteaux! C’est l’occasion pour nous de récolter de l’argent mais aussi d’impliquer l’école dans notre projet et leur faire connaître notre avancement! Une plaquette du voyage est disponible pour qu’ils puissent en savoir plus!

Le moulon IOSF

La vie étudiante de l’IOGS est marquée par des « moulons » qui sont des repas à activités proposés par différentes associations. Nous avons ainsi voulu préparer un repas typique Sri Lankais : un curry de lentilles corails ainsi qu’un briani aux légumes et au poulet. De nombreuses activités ont également été proposées sur le thème de l’Asie : roulage de nems, concours de piment, questionnaire sur les coûtumes Sri Lankaises…

Ce repas fut un succés puisqu’il nous a permi de faire 543,19 euros de bénéfices (avec 728,31 euros de recettes).

 

Le projet sur place

 

Le voyage

Nous avons passé les trois premières semaines à la Mahadeva Children Home de Kilinochchi. Nous logions dans la Guest House de cet orphelinat qui accueille des petites filles agées de 3 à 10 ans. A côté se trouve un autre orphelinat où logent les grandes filles agées de 10 à 19 ans. Les garçons sont logés à 10 minutes en bus dans un autre orphelinat.

Les enfants sont répartis dans deux écoles différentes selon leur âge.

  1. Le déroulement d’une journée
  • Le matin

Le matin était dédié aux cours dans les écoles. Nous étions répartis en 4 groupes afin de dispenser des cours d’anglais, d’arts plastiques, de géographie et de sciences. Nous donnions ainsi des cours dans ces quatre matières à diverses classes de divers niveaux. Le ou la professeur de la classe était disponible tout au long du cours afin de nous aider à traduire de l’anglais au tamoul pour mieux nous faire comprendre des enfants.

Nos cours étaient faits de manière à ce qu’ils soient très visuels pour limiter la nécessité de comprendre la langue pour comprendre le cours.

Ainsi en sciences des kits scientifiques (électricité et optique) avaient été achetés à cet effet et des schémas permettaient d’illustrer les phénomènes physiques. Le niveau était adapté en fonction du niveau de la classe.

En géographie des cartes avaient été achetées et des images imprimées pour rendre les cours ludiques et intéractifs. On insistait beaucoup sur l’intéractivité et la participation des enfants aux cours.

En anglais, on privilégiait les dialogues et on combinait le dessin à l’anglais pour communiquer. Le niveau était souvent bas notamment pour les enfants les plus jeunes donc on s’adaptait à chaque cours.

_DSC0114
Cours de sciences avec les enfants à l’école
_DSC0868
Cours de géographie avec les enfants à l’école
_DSC0900_copie
Cours d’anglais avec les enfants à l’école
_DSC0327
Cours d’arts plastiques avec les enfants à l’école
_DSC0978
Cours d’anglais-dessin sur les métiers- Pirasanth voulait devenir un scientifique!
  • L’après-midi

L’après midi était dédié aux activités dans les orphelinats. Le sport et les arts plastiques étaient mis à l’honneur pour pouvoir faire connaissance avec les enfants et pratiquer l’anglais dans un autre contexte!

_DSC0004
Pratique de la boxe avec les enfants
_DSC0658
Arts plastiques: peinture!
_DSC0243
Atelier peinture chez les grandes filles
_DSC0690
Photo après des tournois sportifs

2. Les autres activités

La comédie musicale inspirée de Lalaland

Sur place, notre guide Jayanthan nous a proposé de réaliser une comédie musicale avec les enfants le soir de 19h à 21h. Au Sri Lanka on a tout dessuite remarqué que les enfants adorent tout ce qui touche au spectacle, à la musique et à la dance. L’idée nous a plu et on a écrit une comédie musicale inspirée de Lalaland.

Nous n’avions qu’une heure pour leur apprendre la chorégraphie, c’est pourquoi deux d’entre nous jouaient les personnages principaux et les enfants jouaient les figurants. Au début ça a été assez difficile de leur faire comprendre la chorégraphie étant donné que nous avions peu de temps, mais finalement la représentation finale devant les autres enfants et le personnel des orphelinats fut un succès et ça a énormément plu aux enfants!

_DSC0763

_DSC0781

Un repas français au Sri Lanka

Nous avons organisé au cours de notre séjour à Kilinochchi un repas pour les grandes filles. Nous leur avons préparé avec l’aide des cuisinières des pâtes ainsi que de la ratatouille! En dessert nous leur avons cuisiné des crêpes au nutella. Les pâtes n’ont pas connu le succès auquel on s’attendait mais la ratatouille leur a beaucoup plu, les crêpes elles ont été un réel succès!

La préparation du repas a duré toute l’après midi car nous devions cuisiner pour 100 personnes. Ce fut une après midi très enrichissante car nous avons appris à cuisiner avec le matériel dont dispose les cuisinières et bien que rudimentaire à première vue, il s’est révélé extrêmement efficace pour cuisiner dans de grandes quantités! Elles utilisent en effet un feu à bois recouvert d’une plaque en béton comportant des trous qui servent de feux pour la cuisine.

_DSC0292
Préparation du repas avec les cuisinières de l’orphelinat
_DSC0301
Repas terminé: pâtes et ratatouille

 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑